Participons au changement des mentalités

Avant-propos

De nos jours, les parcours professionnels, tout comme les parcours de vie, sont de plus en plus éclectiques et complexes. Face à cette réalité, tout un chacun peut se retrouver un jour, confronté à des difficultés qui peuvent l’amener à solliciter l’aide sociale.

Néanmoins, les mentalités n’ont pas encore intégré cet état de fait. Ainsi, ce projet est né d’un constat : les personnes qui bénéficient de l’aide sociale à Genève sont victimes de préjugés et plus particulièrement, celles qui se trouvent à l’Hospice général. Elles sont rendues responsables de leur situation alors qu’elles n’ont pas d’autres choix que d’accepter ce soutien pour survivre.

Malheureusement, elles sont souvent associées à des adjectifs tels que :« fainéantes », « incapables » ou « marginales » pour n’en citer que quelques-uns.

C’est un fait qui pèse d’autant plus sur elles et qui constitue un réel handicap lors de la recherche d’un emploi.

Projet

Nous avons décidé de réaliser une campagne de sensibilisation afin de déconstruire ces préjugés.

Vous trouverez différents visuels ci-dessous à diffuser sur le réseau  ; LinkedIn.
Ces derniers sont structurés en trois séquences de textes, affichés sur une photo en arrière-plan.

Une phrase d‘accroche pour interpeller  ; ensuite, quelques lignes pour inciter le lecteur à reconsidérer ses habitudes et ses perceptions, puis, la signature « participons au changement ». Cet énoncé constitue par ailleurs, le fil rouge de la campagne.

Le choix du réseau LinkedIn n’est pas anodin. Il constitue le plus grand réseau social professionnel au monde avec plus de 546 millions d’abonnés dans plus de 200 pays et par conséquent, le plus utilisé à Genève.

Objectifs

Grâce à la diffusion de cette campagne, nous souhaitons changer la perception et les aprioris qui collent à la peau des personnes bénéficiant de l’aide sociale.

Chaque visuel incite à casser un préjugé en invitant le lecteur à penser différemment. Ainsi, nous entendons lutter contre la stigmatisation et la discrimination à l’embauche dont sont victimes ces personnes.

Ces stéréotypes négatifs ne sont pas représentatifs de la diversité des profils professionnels que nous découvrons au sein des bénéficiaires de l’Hospice général. En effet, contrairement aux idées reçues, vous repérez parmi ces profils, nombre d’individus parfaitement compétents, expérimentés et qualifiés.

Par ce biais, nous mettons en avant les réalités sociales auxquelles sont confrontés les bénéficiaires dans leurs démarches pour décrocher un emploi. Ainsi, à travers cette campagne de communication, nous donnons une réelle visibilité à cette problématique. En effet, cette dernière constitue un obstacle majeur dans le processus d’embauche pour les individus concernés.

Votre participation

Tout d’abord, la diffusion de la campagne passera par le réseau LinkedIn, étant donné que nous ciblons le monde du travail, en particulier les employeurs et les recruteurs.

Nous vous proposons de diffuser graduellement un maximum de sujets. L’idée est d’essayer de créer un effet boule de neige qui permettra d’atteindre un large public. En effet, pour permettre le changement des consciences à long terme, il faut s’adresser à l’ensemble de la population.
Comme toute campagne d’utilité publique, nous espérons qu’à force de visibilité et de répétitions, nous verrons une évolution dans les mentalités.

Par la suite, il sera également possible de publier cette campagne sur Facebook, Instagram, Twitter et autres réseaux sociaux.

Quel meilleur moment pour publier ?

  • Nous estimons que la durée de vie d’un post LinkedIn est de 12 à 24 heures.
  • Mardi, mercredi et jeudi sont les jours de la semaine où les utilisateurs sont les plus actifs sur la plateforme.
  • Les horaires propices pour publier sont de 10h00 à 11h00 et de 17h00 à 18h00.
  • Selon « Addthis », la période de 10h00 à 11h00 permettrait d’obtenir plus de clics et de partages.
  • Il n’existe pas un nombre d’or de publications à poster car en réalité, la quantité à diffuser dépend beaucoup de sa communauté et de sa réactivité.
  • Cependant, nous pensons que trois sujets / posts chaque semaine, pendant un mois, apporteront une bonne visibilité.

Merci pour votre participation  !

Extrait vidéo de la conférence de presse au sujet de Genève Préjugés

Le 15 octobre 2020, l’association LoveAge a tenu une conférence de presse au Grütli, à Genève, afin d’aborder quelques-unes de ses initiatives dont celui-ci. Simon Lanier (1/2) et Francis Gerber (2/2) y proposent une campagne de sensibilisation afin de déconstruire les préjugés envers les personnes qui bénéficient de l’aide sociale.